Lignes-Transports
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-24%
Le deal à ne pas rater :
Grosse réduction sur la TV LG OLED77CX 77″ OLED 4K UHD (modèle ...
3799 € 4999 €
Voir le deal

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Andrei2010
Andrei2010
Messages : 820
Date d'inscription : 22/04/2016

Le Plan Bus 2025 de la RATP révise ses ambtions à la baisse  Empty Le Plan Bus 2025 de la RATP révise ses ambtions à la baisse

Message par Andrei2010 le Jeu 22 Oct 2020 - 17:39
IDFM nous avait promis pour le 1er janvier 2025 un parc d'autobus 50% électrique, 50% au biogaz. Mais les beaux engagements n'ont résisté ni à la crise économique engrangée par la pandémie, ni aux sombres perspectives engendrées par le coût exorbitant des bus électriques, au gaz et hybrides...

Comme le texte ci-dessous nous le prouve, la RATP et l'autorité organisatrice ont été obligées de trancher et de réduire leurs ambitions écologiques. Concrètement, les hybrides diesel-électriques resteront au parc au-delà de 2025, et jusqu'à atteindre l'âge de la réforme (qui est de 15 ans pour les standards ; et de 10 ans pour les articulés non-rénovés à mi-vie).

Parlons chiffres, maintenant :
Sur les 4 500 bus de la RATP, la part des hybrides est de 764 standards et 351 articulés, soit 1 115 véhicules, donc 25% du parc.
Parmi ceux-ci, se trouvent un Citelis 12 H acquis en 2011 qui devrait être réformé en 2026, et les 14 GX427 livrés en 2012 et 2014, qui devraient être réformés entre 2022 et 2024.




Comment l'Ile-de-France passe aux bus propres

Pour passer ses 4.700 bus propres, la région Ile-de-France va investir 1,8 milliard d’euros
Romarik Le Dourneuf

Publié le 21/10/20 à 17h47 — Mis à jour le 21/10/20 à 17h47


- En 2025, tous les bus franciliens seront électriques, GNV ou hybrides. L’objectif du plan « Bus propres » est de réduire de moitié les émissions à effet de serre des transports en commun de la RATP.
- Ce sont 4.700 bus diesel qu’il faut remplacer progressivement et il faut adapter les dépôts à l’électrique ou au biogaz.
- L’Ile-de-France va investir 1,8 milliard d’euros pour passer tous ses bus propres coûteront la somme de à la région.


En 2025, tous les bus de Paris et de la grande couronne rouleront vert. Une promesse faite par Valérie Pécresse lors de la visite ce mercredi du centre de bus « Corentin » dans le 14e arrondissement de Paris. Entièrement équipé pour recevoir les bus électriques, ce dépôt est l’un des fleurons du programme de transport vert de la RATP. Comme lui, les 25 centres de bus de la régie des transports parisiens sont en phase de transformation pour permettre d’entretenir, de réparer et de recharger les bus en électricité ou en gaz naturel pour véhicule (GNV).

Le projet de remplacer progressivement 4.700 bus diesel d’ici à 2025 par des modèles plus verts ne se fait pas d’un claquement de doigts. « Il ne suffit pas de dire : “J’achète des bus électriques”. Il faut les infrastructures pour les accueillir », explique Catherine Guillouard, la PDG de la RATP qui accompagnait la présidente de la région Ile-de-France pour cette visite. Ce « défi industriel » se concrétise dans le centre de bus Corentin. Doté de 189 bornes électriques, il permet de recharger les 182 bus qui y sont rattachés. Cinq heures suffisent à faire un plein, soit 220 kilomètres d’autonomie. A l’étage, un atelier de réparation adapté à ces véhicules voit les 30 mécaniciens du complexe s’affairer. L’atelier aussi a dû être réaménagé car les bus électriques ont certaines spécificités, comme celle d’avoir six batteries, dont quatre sous le toit. Il faut pouvoir y accéder.

Dans le dépôt RATP de Massy (Essonne), l’adaptation est tout autre. Ici pas question de bornes électriques, les bus roulent au GNV, ou biogaz. Les bornes de gaz sont à l’extérieur, question de sécurité. Pour ces mêmes raisons, les treize centres qui seront convertis au gaz se trouveront tous hors de Paris.

Sur les 25 dépôts de bus de la RATP, huit sont actuellement en travaux pour subir ce type de changements. Deux autres commenceront leur mutation d’ici la fin de l’année 2020. Tous ces travaux ne seront pas de trop pour accueillir la flotte que prépare la RATP.

Afin de se préparer à l’ouverture à la concurrence des lignes de bus le 31 décembre 2024, Ile-de-France Mobilités s’est fixé pour objectif de réduire de moitié ses émissions de gaz à effet de serre. Pour cela, elle a déjà passé, en 2019, une commande de plus de 600 bus électriques et GNV. Un nouvel appel d’offres sera bientôt lancé pour l’achat de 2.100 bus (1.400 au GNV et 700 électriques).

Ces véhicules s’ajouteront aux modèles hybrides (1.100 bus diesel/électrique) actuellement en circulation. S’ils sont plus polluants, ils iront au bout de leur mission comme l’explique Nicolas Cartier, directeur du plan « Bus propres » à la RATP : « Nous n’en achetons plus, mais leur durée de vie dépasse 2025 donc nous n’allons pas nous en séparer. » Ainsi, à partir de 2021, les anciens véhicules seront remplacés au rythme de 600 par an, sur les 350 lignes que compte le réseau actuel.

Changer un matériel de transport qui assure un milliard de voyages par an, cela a un coût. Au total, 1,8 milliard d’euros seront investis. Si c’est la région qui finance ces travaux, elle a reçu un coup de pouce financier de la part de la Commission européenne sous la forme d’une subvention de 23 millions d’euros pour l’achat de bus électriques et pour la conversion des dépôts de bus. La Caisse des dépôts et consignations met aussi la main au portefeuille pour soutenir le projet en octroyant un prêt du même montant, soit 23 millions d’euros.

En plus de voir les émissions de gaz à effet de serre diminuer, les Franciliens bénéficieront de nouveaux équipements à leur disposition. Par exemple, les portes s’ouvriront vers l’extérieur, ce qui permettra aux bus d’accueillir deux fauteuils roulants, au lieu d’un seul actuellement. Un nouveau système de climatisation sera présent et des écrans d’informations sur les lignes seront installés dans ces bus « verts ».

Source : https://www.20minutes.fr/paris/2890463-20201021-comment-ile-france-passe-bus-propres?utm_source=outbrain&utm_medium=widget&utm_campaign=obclick&obref=obinsource
metroN
metroN
Messages : 1920
Date d'inscription : 09/01/2016
Localisation : L'Est parisien

Le Plan Bus 2025 de la RATP révise ses ambtions à la baisse  Empty Re: Le Plan Bus 2025 de la RATP révise ses ambtions à la baisse

Message par metroN le Ven 23 Oct 2020 - 0:43
Je ne croyais pas les GX 427 si proches de la réforme. Worried

Sur quelle ligne circule le Citelis 12 hybride ?


Par ordre d'utilisation, les lignes franciliennes que j'ai empruntées cette année :
M1T3b:BUS61::BUS46:M3M11M3b:BUS96:RERBM10M4:BUS64:M5:BUS20::BUS56:M9M13M2M12M14M7M7bM8M6RERDRERA:BUS69:RERCT3aRERE:BUS60:TsLT6TsJTsUTsNT2:BUS68::BUS170:

Par ordre d'utilisation, les matériels franciliens dans lesquels j'ai voyagé cette année :
MP 05 - Citadis 402 - Citelis Line - Urbanway 12 - MF 67 - MP 59 - MI 79 - MP 89 CC - MP 73 - MF 01 - Citelis 12 - Citaro C2 - Lion's City - MF 77 - MP 89 CA - MF 88 - Z 20500 - MI 09 - GX 337 - Citaro Facelift - Bluebus - Z 20900 - MI 84 - Z 50000 - Translohr STE6 - Altéo - Z 8800 - VB 2N - Citadis 302 - Urbanway 18 - MP 14
LeCitaro77Nanonyme
LeCitaro77Nanonyme
Messages : 177
Date d'inscription : 10/12/2019

Le Plan Bus 2025 de la RATP révise ses ambtions à la baisse  Empty Re: Le Plan Bus 2025 de la RATP révise ses ambtions à la baisse

Message par LeCitaro77Nanonyme le Ven 23 Oct 2020 - 12:54
Le 147 (de mémoire).

Concernant ce plan 2025 (d'ailleurs il me semblait que c'était la RATP qui l'avait initié mais IDFM a l'art de piquer les trucs de ses prédécesseurs), il était clair que ce n'était qu'une utopie. Le coronavirus n'aura fourni qu'une excuse en or pour l'achever.


Le Plan Bus 2025 de la RATP révise ses ambtions à la baisse  159Le Plan Bus 2025 de la RATP révise ses ambtions à la baisse  263Le Plan Bus 2025 de la RATP révise ses ambtions à la baisse  264Le Plan Bus 2025 de la RATP révise ses ambtions à la baisse  261

RERB  M0  TsN  TsN  RERE ___ TsJ  M0  TsU  TsR  TsN  RERE  RERE et bonnes fêtes Smile

TsP TsI = T3 , :BUS141: :BUS59: :BUS26: :BUS53: :BUS58: :BUS97: :BUS93: :BUS238: :BUS46: :BUS26: :BUS43: :BUS38: :BUS32:
Andrei2010
Andrei2010
Messages : 820
Date d'inscription : 22/04/2016

Le Plan Bus 2025 de la RATP révise ses ambtions à la baisse  Empty Re: Le Plan Bus 2025 de la RATP révise ses ambtions à la baisse

Message par Andrei2010 le Ven 23 Oct 2020 - 15:58
@LeCitaro77Nanonyme a écrit:Le 147 (de mémoire).

C'est ça.

@LeCitaro77Nanonyme a écrit:Concernant ce plan 2025 (d'ailleurs il me semblait que c'était la RATP qui l'avait initié mais IDFM a l'art de piquer les trucs de ses prédécesseurs), il était clair que ce n'était qu'une utopie. Le coronavirus n'aura fourni qu'une excuse en or pour l'achever.

Le Plan Bus 2025 a été initié par la RATP et IDFM ; lorsque l'équipe IDFM a changé suite aux élections régionales, ils ont continué le projet sans s'en attribuer la paternité.

Ensuite, ce n'était pas une utopie, car personne ne pouvait anticiper le Covid et la crise économique majeure qui va avec, et l'économie de la région était florissante.

Ce qui était utopique, c'était la 1e mouture du projet, qui prévoyait de convertir à l'électricité environ deux tiers des dépôts RATP, y compris ceux qui pouvaient passer au gaz : au coût de la conversion et des véhicules, c'était du gaspillage de fonds publics.

La 2e mouture, réalisée par la RATP et "IDFM nouvelle équipe", prévoit de convertir au gaz tous les dépôts qui puissent l'être, c'est à dire la moitié. La conversion au CNG et l'achat de véhicules carburant au gaz reviennent moins cher que la conversion à l'électricité et l'achat des bus électriques.

Maintenant nous en sommes à la 3e mouture, la plus logique de point de vue financier, qui prévoit de garder les hybrides au lieu de les réformer avant terme. Connaissant le manque de fiabilité et le peu de rentabilité des hybrides (en termes de coût d'achat et d'exploitation versus économie de carburant), on ne peut vraiment pas s'en réjouir ; mais consolons-nous avec l'idée qu'au moins, on ne fait pas n'importe-quoi avec l'argent de nos impôts.
metroN
metroN
Messages : 1920
Date d'inscription : 09/01/2016
Localisation : L'Est parisien

Le Plan Bus 2025 de la RATP révise ses ambtions à la baisse  Empty Re: Le Plan Bus 2025 de la RATP révise ses ambtions à la baisse

Message par metroN le Ven 23 Oct 2020 - 16:50
Je ne pensais pas non plus que les hybrides manquaient de fiabilité, comme quoi chaque mode (diesel, hybride, électrique) a ses inconvénients.


Par ordre d'utilisation, les lignes franciliennes que j'ai empruntées cette année :
M1T3b:BUS61::BUS46:M3M11M3b:BUS96:RERBM10M4:BUS64:M5:BUS20::BUS56:M9M13M2M12M14M7M7bM8M6RERDRERA:BUS69:RERCT3aRERE:BUS60:TsLT6TsJTsUTsNT2:BUS68::BUS170:

Par ordre d'utilisation, les matériels franciliens dans lesquels j'ai voyagé cette année :
MP 05 - Citadis 402 - Citelis Line - Urbanway 12 - MF 67 - MP 59 - MI 79 - MP 89 CC - MP 73 - MF 01 - Citelis 12 - Citaro C2 - Lion's City - MF 77 - MP 89 CA - MF 88 - Z 20500 - MI 09 - GX 337 - Citaro Facelift - Bluebus - Z 20900 - MI 84 - Z 50000 - Translohr STE6 - Altéo - Z 8800 - VB 2N - Citadis 302 - Urbanway 18 - MP 14
Andrei2010
Andrei2010
Messages : 820
Date d'inscription : 22/04/2016

Le Plan Bus 2025 de la RATP révise ses ambtions à la baisse  Empty Re: Le Plan Bus 2025 de la RATP révise ses ambtions à la baisse

Message par Andrei2010 le Ven 23 Oct 2020 - 17:51
Les Lion's City hybrides sont fiables, les Heuliez un peu moins, et les Urbanway sont médiocres. Tout dépend des équipementiers choisis par le constructeur...
Contenu sponsorisé

Le Plan Bus 2025 de la RATP révise ses ambtions à la baisse  Empty Re: Le Plan Bus 2025 de la RATP révise ses ambtions à la baisse

Message par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum